Tiers-lieux autonomie : une année 2024 quatre à quatre…

Tout au long de 2024, la troisième promotion de l’appel à projets « Tiers-lieu autonomie » sera accompagnée dans son développement. Des moments qui bâtissent aussi une dynamique collective pour ces quatre nouveaux lieux de convivialité made In Seine-Saint-Denis. Une aventure démarrée à Montreuil en décembre dernier. Flash-back.

Il est 16 heures sous les tentures de la yourte du Café associatif Le Fait-Tout à Montreuil et c’est le moment non pas du quatre heures, mais d’un quart d’heure de pitch individuel pour la 3e promotion de l’appel à projets « Tiers-lieu autonomie – Mieux vivre dans mon quartier » – lire notre encadré ci-dessous.

Avant de retrouver, en février prochain, les dix autres tiers-lieux issus des promotions précédentes, les quatre « petits nouveaux » (Bagnolia à Bagnolet, La Ferme des Possibles à Stains, le Toit du mot à Saint-Denis et le Fait-Tout à Montreuil) se sont retrouvés en décembre pour deux jours de formation dispensés par la Coopérative Tiers-lieu(x), organisme de formation et certificateur national de la compétence « piloter un tiers-lieu. »

 

L’équipe du Fait-Tout, tiers-lieu autonomie de Montreuil.

L’occasion de pitcher différents aspects de son projet donc mais aussi de mettre sous la yourte et sur la table, toutes les interrogations qui vont permettre de créer une programmation à même de favoriser l’autonomie des séniors et des personnes en situation de handicap. « C’est pour cela que se rencontrer entre tiers-lieux est une bonne chose, parce qu’on peut déjà créer une dynamique mutuelle. Comprendre comment fonctionnent les autres va aussi nous aider à structurer notre offre », explique Agnès Dufour, chargée de développement du Fait-Tout.

Et puis, dans le rôle de l’aiguillon, Lucile Aigron, la formatrice et directrice de la Coopérative Tiers-Lieu(x) a le don pour remettre les choses en perspective et surtout bien à plat : « L’important, c’est de bien veiller à toujours resserrer vos priorités, parce que vous ne pourrez pas tout faire dès le départ. N’oubliez jamais que vous avez aussi un quotidien à gérer… »

Sophie l’Hostis, du tiers-lieu autonomie de Bagnolet, le Bagnolia

« On monte de dix étages en deux jours ! »

Car, lors de ses deux jours de formation à Montreuil, la séquence « tempête d’idées » du premier jour a justement démontré que la promotion 2023 de tiers-lieux autonomie (TLA) fourmillait de projets… Alors autant constituer des fondations solides afin de les mener à bien. « Heureusement, en deux jours de formation, on monte de dix étages dans la structuration de ce qu’on envisage de faire, apprécie Sophie L’Hostis à la tête de Bagnolia, TLA installé à Bagnolet au coeur du quartier des Malassis. Et, c’est assez rare d’être aussi bien soutenu par une collectivité, enchaîne-t-elle. Nous sommes vraiment dans un partenariat avec le Département de la Seine-Saint-Denis pour construire notre projet pas à pas. Cette formation et celles qui vont suivre nous font sentir que nous ne sommes pas qu’un simple dossier de subvention ! »

Pour la Ferme des Possibles à Stains, la formation TLA est également un appui utile au moment de défricher un nouveau domaine d’action. Car en 2024, ce verger-maraîcher, d’un peu plus d’un hectare en pleine ville, entend bien devenir un terrain fertile sur les questions de l’autonomie des séniors et des personnes en situation de handicap. « L’objectif pour nous, pose Gwenaëlle Le Borgne, la responsable du pôle agriculture urbaine de la ferme stanoise, c’est vraiment de s’appuyer sur les activités de la ferme pour agrandir le cercle des personnes que nous touchons. Notre jardin aromatique peut être, par exemple, un lieu pour des ateliers participatifs autour du bien-manger. De toute façon, notre programmation aura forcément une grosse coloration alimentation durable : on va évidemment s’appuyer sur nos forces mais en écoutant aussi les envies et les idées des séniors qui sont déjà des habitués de la Ferme. Et, ça, c’est quelque chose que la formation tiers-lieux va nous aider à mettre en forme. »

Gwenaelle Le Borgne, du tiers-lieu autonomie de Stains, la Ferme des Possibles.

Cuisine et poésie au menu à Saint-Denis…

Mieux mettre en forme son espace de Saint-Denis joliment baptisé « Le Toit du mot », c’est littéralement ce qui préoccupe l’association « Mots et regards », active depuis 2006 à Saint-Denis autour d’activités liées à l’écriture et à la lecture. Permanences d’écrivain public, activités autour d’un jardin littéraire ou ateliers « Tambouille à Mots » mêlant cuisine et poésie sont en effet des rendez-vous réguliers d’un TLA installé à deux pas de la Basilique de Saint-Denis. « Mais notre accueil a d’abord besoin d’une mise aux normes de son accessibilité, résument Ambre et Charlotte, les coordinatrices du TLA dionysien. Ce sera un acte essentiel, grâce au soutien du Département, qui va nous permettre d’intensifier les accompagnements que nous menons déjà auprès des séniors ou des personnes en situation de handicap. Et puis, au fil de ces deux jours de formation, on commence aussi à piocher des idées ou des façons de faire auprès des uns et des autres… »

Une bonne manière pour le nouveau quatuor de tiers-lieux de débuter son année 2024 quatre à quatre…

Ambre Morvan et Charlotte Bertrand, du tiers-lieu autonomie de Saint-Denis, le Toit du Mot.

 

Déjà 14 tiers-lieux labellisés « Autonomie dans mon quartier »

Dans le cadre de son schéma « Autonomie et Inclusion », le Département de la Seine-Saint-Denis travaille à créer un environnement social soutenant pour les personnes en perte d’autonomie qui souhaitent rester vivre à domicile. D’où l’idée de soutenir depuis 2020 des « lieux dont l’objectif principal est de remettre du lien social au cœur des quartiers », rappelle Stéphane Troussel, le président du Département de la Seine-Saint-Denis.

En 2023, un troisième appel à projets a ainsi été lancé afin de continuer à développer sur tout le territoire des tiers-lieux « autonomie dans mon quartier ». A la clé, un soutien financier de 950 000 euros, mais aussi un accompagnement au développement et une mise en réseau.

En 2024, ce sont 14 lieux qui sont labellisés par le Département, avec donc quatre nouveaux lieux : Bagnolia à Bagnolet, La Ferme des Possibles à Stains, le Toit du mot à Saint-Denis et le Fait-Tout à Montreuil.

D’ici à 2025 un réseau de 30 tiers-lieux « autonomie dans mon quartier » devrait mailler l’ensemble du territoire départemental.

 

Frédéric Haxo

Crédits photo : Bruno Lévy pour le In Seine-Saint-Denis.

Partager sur les réseaux sociaux