Nicolas Bard, entrepreneur solidaire Made in Montreuil

Après avoir lancé la marque Made in Montreuil en 2010, Nicolas Bard et sa femme ont créé il y a 4 ans Ici Montreuil, un espace unique associant salles de co-working et machines industrielles à disposition des artisans, des entrepreneurs et des bricoleurs.

Dans la vie, on a parfois envie de se réinventer professionnellement. Certains en rêvent, d’autres le font. Nicolas Bard fait partie de la deuxième catégorie. « Après 17 ans à travailler dans la publicité, j’ai commencé à trouver mon travail de moins en moins intéressant. Avec Christine, mon épouse, qui travaillait dans la finance, on a eu envie de créer le job qui nous rendent heureux professionnellement et de devenir maîtres de notre destin », explique Nicolas. L’idée n’est pas de changer de vie, juste de travail, alors autant le faire dans un endroit qu’on aime. Le couple est heureux à Montreuil où il a une maison, des copains, un enfant à l’école. Ils créent d’abord en 2010 le label Made in Montreuil pour valoriser les talents créatifs et le savoir-faire manuel des habitants de la ville.

 

« Une usine en ville »

« Après avoir rencontré des centaines de personnes de talent, on s’est aperçu qu’ils leur manquaient trois choses : l’accès à des machines qu’ils ne peuvent pas se payer, pour le travail du bois, du métal, l’accès à une communauté de personnes qui ont les savoir-faire dont ils ont besoin. Par exemple un tapissier travaille très souvent avec un menuisier, mais ils perdent un temps fou car ils sont loin les uns des autres. La troisième chose, c’était une aide pour le business, le marketing, la recherche des clients ». Nicolas et Christine décident alors de créer un lieu qui réponde à tous ces besoins. Ici Montreuil ouvre en octobre 2012 dans une ancienne fabrique de matériels électriques. « C’est une usine en ville qui permet à tous ceux qui ont envie, professionnels ou particuliers, de concevoir et de fabriquer les projets qu’ils ont dans la tête », résume Nicolas Bard.

 

« On voudrait créer d’autres structures dans le département »

Moyennant un abonnement, les 165 résidents ont accès au lieu pour travailler, bricoler, créer un prototype, dessiner… « Qu’on soit un professionnel autonome ou quelqu’un qui ne maîtrise pas les techniques, on trouve les machines, les outils, mais surtout le professionnel qui va nous conseiller et nous accompagner. Ces professionnels ont 63 savoir-faire ! Ils donnent des cours à des gens de la ville qui viennent fabriquer leurs meubles, apprendre la soudure, fabriquer des bijoux… ». Pépinière, start-up, incubateur, co-working, atelier collaboratif… Ici Montreuil, c’est tout cela à la fois et le succès est pleinement au rendez-vous. Problème, le lieu n’est pas extensible et pour bien vivre ensemble, une communauté ne doit pas trop grandir. « On voudrait créer d’autres structures dans le département car la demande est très forte, mais on a besoin d’aides. Jusqu’ici, on s’autofinance… On souhaite continuer à aider ceux qui ont des savoir-faire et qui essaient de vivre de leur passion, mais qui ne sont financés par aucune banque ».

Nicolas, bricoleur amateur, s’était juré de garder une demi-journée par semaine pour travailler manuellement, mais il a souvent trop de travail avec le management d’Ici Montreuil. Qu’importe, il ne regrette pas sa vie de salarié. « Quand on est entrepreneur, on a une vie beaucoup plus intense ». Et le sentiment d’avoir un impact positif sur un quartier et des gens n’a pas de prix.

Juliette Tissot