Dans la danse de l’Open Mode Festival avec Olivia Pierre

Quand elle n’enseigne pas le hip-hop à Saint-Denis, cette étudiante parcourt les battles internationaux. Elle viendra « poser son style » les 14 et 15 décembre à la Villette lors de l’évènement-mode parrainé par le In.

A 20 ans, Olivia Pierre a les pieds bien sur terre, même si son parcours de danseuse hip-hop l’a le plus souvent poussé à jouer les filles de l’air. Etudiante en DUT multimédia à l’Université de Cergy Pontoise, elle assure en effet ses arrières, tout en se créant « un plus avec des études qui pourront aider ma future carrière de danseuse pro sur la scène du hip-hop. » Une passion née pendant l’enfance qui ne l’a plus quittée. Et qu’elle aime surtout « faire partager » comme professeure de hip-hop au sein de l’association Hikm’Art à Saint-Denis. Ou lors de rendez-vous ponctuels comme l’Open Mode Festival, le premier festival de mode gratuit et ouvert à tous à la Grande Halle de la Villette du 14 au 16 décembre (1).

Lauréat de l’appel à projets 2018 du In-Seine-Saint-Denis, l’Open Mode, c’est l’espace de trois jours un mix inédit rassemblant créateur.rice.s de mode, danseurs urbains et contemporains (voguing, waacking, hip-hop…), tatoueurs et bien sûr le grand public invités par exemple à tester des ateliers de couture. Une vraie découverte pour Olivia Pierre qui a participé à la première édition de l’évènement en 2017, remportant au passage le battle de défilés hip-hop. « Cette idée de populariser la mode, de mélanger les univers, c’est très audacieux parce que la mode est souvent un milieu assez fermé, explique la jeune femme qui avec son groupe de danse de la B. Family a participé à plusieurs concours de hip-hop internationaux comme le World of Dance à Pasadena et le Hip Hop International de Phoenix, également aux Etats-Unis. Mais, c’est en tout cas un pari qui fonctionne… » A vous de le tester du 14 au 16 décembre à la Villette.

Frédéric Haxo

(1) En savoir plus : www.facebook.com/openmodefestival/

« La Seine-Saint-Denis, c’est pour le hip-hop et sa culture, différents endroits qui lui ont apporté toute son énergie et sa vitalité comme Saint-Denis où j’ai pris mes premiers cours, une ville inspirante où on a l’impression que tout est ouvert en matière de création artistique. »

Partager sur les réseaux sociaux