Elsa Defiez-Boulay, une ambassadrice qui avance en solidaire

A Aubervilliers, cette spécialiste du développement international expérimente la solidarité au niveau le plus local en tenant les rênes de la Boutique Solidaire de l’équipement. Un endroit où se meublent à petits prix, ex-SDF et personnes en situation précaire. Un rôle de « Madame Meuble » bien en phase avec sa fibre sociale.

Coordinatrice de l’antenne de la BSE, autrement dit la Boutique Solidaire de l’Equipement à Aubervilliers depuis février 2019, Elsa Defiez-Boulay fait en sorte de « permettre au quotidien à des personnes sortant d’hébergement provisoire ou ayant eu un parcours de rue en Seine-Saint-Denis de s’équiper en neuf et à petits prix lorsqu’elles emménagent pour la première fois dans un logement pérenne et indépendant. »

 

Portée par la structure Emmaus-Défi, cette Boutique Solidaire permet aussi à cette jeune ambassadrice du In -24 ans- de travailler « main dans la main avec les travailleurs sociaux du 93 qui orientent vers nous de possibles bénéficiaires de la BSE. » Pour cette récente diplômée de l’Institut d’Etudes Politiques de Paris, option développement international et gestion de projets, c’est aussi une « manière de se rendre compte que réfléchir à l’international, c’est bien mais il y aussi à deux pas de Paris un territoire, la Seine-Saint-Denis, où des associations font un travail extraordinaire et s’engagent au service de personnes qui en ont réellement besoin. »

Aussi n’a-t-elle pas hésité à s’engager dans l’aventure de la BSE après un premier stage au sein d’Emmaus-Défi, « laboratoire d’innovations sociales qui s’est donné pour ambition de rechercher les meilleures solutions pour lutter contre la grande exclusion. »

De l’ordre de l’intime…

Une première expérience professionnelle qui l’amène aussi à agir en partenariat avec les différentes entreprises donatrices qui permettent à la BSE d’avoir un stock de mobiliers et d’équipements à des prix défiant toute concurrence, mais surtout adaptés aux finances des demandeurs et demandeuses.  « Et puis, complète Elsa Defiez-Boulay, c’est un excellent moyen de faire vivre l’économie circulaire et la solidarité qui sont au cœur de notre démarche avec la réutilisation d’équipements neufs invendus mais aussi le recours à l’entreprise d’insertion l’Equipage pour notre logistique. » Une mission qui sied parfaitement à la fibre sociale de la jeune femme originaire de la région lilloise :

« Je suis persuadé qu’en aidant les gens à se reconstruire à travers l’ameublement de leur logement, quelque chose qui touche directement à l’intime, on fait en sorte avec la BSE de valoriser le territoire de la Seine-Saint-Denis. A priori, ça n’a l’air de pas grand-chose, mais c’est une pierre dans la reconstruction d’hommes et de femmes qui ont aussi besoin qu’on leur tende la main… »

Pour plus d’infos sur la BSE ou pour faire des dons, adressez un mail à bse93@emmaus-defi.org

Frédéric Haxo

 

 

 

 

Partager sur les réseaux sociaux