Flaneurz, une « petite » entreprise qui s’étoffe…

Créée en 2014 par Florian Gravier, la start-up qui met des roues sous vos baskets, continue de se développer et poussera bientôt ses murs dans le 93. En attendant, elle sort sa première gamme textile pour mieux afficher ses ambitions.

Ca plane toujours pour eux… En 2020, Flaneurz, la start’up qui met des roues sous vos baskets, ne se met plus seulement à vos pieds et se lance aussi dans la confection textile. Un pas de plus pour la petite entreprise née dans l’esprit de Florian Gravier, ex-cuisinier adepte du roller, qui a eu l’idée en 2013 de développer une gamme de baskets prêtes à rouler en greffant des roues sous quelques modèles iconiques de sneakers. Six ans plus tard, le concept a sa communauté d’adeptes dans une quarantaine de pays à travers le monde et emploie une équipe de 11 personnes du côté de La Courneuve. Un savoir-faire reconnu et une notoriété grandissante qui se décline donc désormais en une gamme de vêtements –t-shirts, sweet-shirts et sacs en toile- où s’affiche fièrement le logo de la paire de patins made by Flaneurz.

«La création de cette offre textile, explique Florian Gravier, le co-fondateur de la marque, correspond d’abord à une demande de notre clientèle, mais elle est aussi très intéressante pour nous parce qu’elle nous permet de décliner notre présence auprès d’une clientèle qui ne patine pas forcément, mais est adepte d’une mobilité urbaine non polluante, tout en aimant se déplacer avec style. »

La volonté de s’ancrer en Seine-Saint-Denis

Le tout avec un bon brin d’éthique en bandoulière puisque la conception de la gamme textile Flaneurz a été faite dans ses locaux de La Courneuve, les broderies sont réalisées dans le 19e arrondissement parisien et les étiquettes cousues dans le 13e au sein d’un établissement d’insertion sociale et professionnelle. Enfin, le coton vient d’Inde, mais il est estampillé bio.

Toute une gamme de produits qu’on retrouvera bientôt dans le premier magasin Flaneurz qui sera localisé non loin de La Courneuve. «On reste évidemment en Seine-Saint-Denis, dans un rayon de trois kilomètres autour de La Courneuve », annonce Florian Gravier en attente de la signature imminente de son bail.

Pour Flaneurz, il y avait une vraie volonté de rester dans ce département, un territoire avec une  dynamique entrepreneuriale éprouvée et une culture urbaine en pointe.

Et puis, le 93, c’est bien sûr le réseau du IN et de ses ambassadeurs et ambassadrices avec lesquels on entretient de vrais liens comme ceux tissés avec Anna Events, organisatrice du Sneakers Summit ou la Cité Fertile à Pantin avec laquelle nous organisons « La Pantinoire », une grande roller-party le 7 mars sous la halle du site » –lire notre encadré.

Une gamme démocratisée

En s’agrandissant, Flaneurz réunira à la fois ses bureaux et ses ateliers et donc une boutique où il sera possible d’acheter patins et textile Flaneurz et évidemment d’amener ses chaussures pour les transformer. Un changement de cadre qui devrait correspondre à une baisse des prix de la gamme des baskets de prêt à rouler : «Aujourd’hui, notre premier prix est à 295 euros et on va travailler sur les prochains mois à la création d’un produit avec lequel on pourra rouler ou marcher à moins de 200 euros, confie Florian Gravier. Ce qui nous amènera à sous-traiter une partie de notre production, elle sera donc un peu moins artisanale. » A l’occasion de son déménagement, la marque déballera aussi d’autres projets de ses cartons. Car Florian Gravier et son équipe ne manquent pas de perspectives, à commencer par celle des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024. « Avec les Jeux, observe le créateur de Flaneurz, il y aura énormément d’opportunités dans l’animation pour faire vivre des jeux populaires, et on peut avoir notre mot à dire. A plus ou moins grande échelle : par exemple si la cérémonie d’ouverture des Jeux veut se transformer en roller-party géante, on est là ! »

Et du côté de Saint-Denis, les « Flaneurz’s » imaginent aussi simplifier les déplacements des athlètes du village olympique et paralympique en glissant des roues sous leurs baskets. Des premiers contacts avec l’équipementier de l’équipe de France olympique ont déjà été pris en ce sens.

Une bonne manière de contribuer à ce que les Jeux se déroulent comme sur des roulettes…

Frédéric Haxo

Crédits photo: Flaneurz


Ça va rouler à La Pantinoire !

Samedi 7 mars, la Cité Fertile invite petits et grands à Pantin pour sa Pantinoire, une journée dédiée au patin, ouverte à tous dans la Grande Halle chauffée et aménagée pour l’occasion. Au programme, une après-midi pour rouler en famille –de 14 h à 20 h- et une soirée hip-hop patin -à partir de 20 heures- pour se déhancher sur la piste. Pour celles et ceux qui ne sont pas équipé.e.s, Flaneurz mettra à disposition son parc à patins. Et proposera également des ateliers pour vous initier au roller dance comme aux fondamentaux du patinage à roulettes. L’après-midi, les entrées sont à partir de 4 euros pour les adultes et 3 euros pour les 6-12 ans sans patins. Pour un euro supplémentaire, vous pourrez louer sur place vos patins. Pour la soirée DJ, les entrées sont à 6 euros pour les adultes et toujours à 3 euros pour les enfants. La dernière location de patins s’effectuera jusqu’à 22h, toujours pour un euro de plus.

Infos complémentaires sur www.flaneurz.com/fr/


 

 

Partager sur les réseaux sociaux