« La Seine-Saint-Denis ? Un département où il y a de la joie ! »

Rencontre avec Dawala, nouvel ambassadeur du In. L’entrepreneur, créateur du label Wati B, Parisien d’adoption, nous raconte sa Seine-Saint-Denis qu’il a beaucoup sillonné sur les terrains de sport.

Grandi à Nioro, un village du Mali, Badiri Diakité, alias Dawala, est arrivé à l’âge de 11 ans en France, à Paris dans le 19e arrondissement, juste de l’autre côté de la Seine-Saint-Denis qu’il a sillonné en long et en large en jouant au football. A 44 ans, cet ex-éducateur sportif est aujourd’hui une figure du milieu musical avec son label Wati B créé en 2004 qui produit entre autres les chanteur Black M ou le groupe 4 Keus. Tout en s’investissant aussi dans les domaines de la mode et du cinéma. Interview.

Question simple pour commencer, pourquoi rejoindre le réseau des ambassadeurs du In Seine-Saint-Denis ?
Dawala
. Tout simplement parce que si je n’ai pas grandi en Seine-Saint-Denis mais tout à côté dans le 19e arrondissement de Paris, j’y ai beaucoup d’amis et j’ai aussi beaucoup joué au foot en Seine-Saint-Denis sous les couleurs de Bobigny. Ensuite, j’ai même un moment présidé ce même club de Bobigny. A côté de cela, la Seine-Saint-Denis, ce sont aussi des gens qui me ressemblent, qui partagent les mêmes valeurs de solidarité, d’entraide et c’est ce qui m’a donné envie de devenir ambassadeur du In Seine-Saint-Denis. Ce que je veux, c’est promouvoir un peu plus les valeurs de fraternité et faire bénéficier les autres de mon expérience d’entrepreneur.

Plus largement, qu’est-ce que vous évoque aujourd’hui la Seine-Saint-Denis, comment percevez-vous l’évolution de ce département ?
Dawala.
Pour moi, c’est un département qui bouge énormément, dynamique, avec de l’ambition : on le voit dans le sport, dans la musique, la mode… Et surtout, le 93 c’est un département qui vit, qui ne dort pas, qui rigole malgré certaines des difficultés vécues au quotidien par ses habitants. Enfin, la Seine-Saint-Denis, c’est surtout un endroit où il y a toujours de la joie ! C’est, entre autres, ce message positif que je veux faire passer en devenant ambassadeur du In.

Pour finir, un mot sur vos projets actuels ?
Dawala
. Ils sont multiples… Mais, on est à fond en ce moment sur la préparation de notre 2e Nuit du Mali à Paris-Bercy, ce sera un évènement musical bien sûr avec des artistes du label qui viendront chanter mais aussi un moment d’échange autour de l’entreprenariat. J’ai envie d’aider les créateurs de projets qui se sentent un peu exclus des réseaux de décision, les mettre en contact par le biais d’un forum des entreprises qui aura lieu le 4, 5 et 6 septembre à Paris en amont de la Nuit du Mali qui elle aura lieu le 21 septembre.

Enfin, à côté de ça, on travaille actuellement à la sortie du prochain album de Black M. Donc, on n’arrête pas de se bouger, de créer, jamais !

 

Entretien réalisé par Frédéric Haxo

Partager sur les réseaux sociaux