Zitouni ambassadeur In Seine-Saint-Denis, lance Zicrèche !

En 2017, ce père de famille pierrefittois et ambassadeur du IN décide de transformer son ex-maison en une micro-crèche. L’aventure Zicrèche commence et affiche, deux ans plus tard, la courbe de croissance d’un bébé en pleine forme.

Les débuts d’une petite entreprise tiennent souvent à l’opiniâtreté de leurs créateurs. Prenez par exemple Neder Zitouni, ingénieur dans le secteur de l’aéronautique installé à Pierrefitte : il décide en 2017 de faire décoller « Zicrèche », un concept de micro-crèche tout simplement parce qu’il est confronté au manque de solutions de garde pour son deuxième né… « Du coup, j’ai décidé de reconvertir ma maison alors en vente en micro-crèche et je suis parti mains dans les poches à la PMI (Protection Maternelle Infantile) locale pour me renseigner, se souvient-il. Le dossier pour faire aboutir le projet était conséquent, mais ça ne me faisait pas peur parce que j’ai l’habitude des aspects administratifs dans mon métier. »

Crédit photo: photographe de la mairie de Pierrefitte, Sabine Le Néchet.

Entre son activité principale d’ingénieur-consultant, ses missions ponctuelles d’interprète auprès du Tribunal de Grande Instance de Paris, une casquette de réserviste de la gendarmerie et son tablier de papa-poule, il mettra quand même une douzaine de mois pour finaliser son projet et ouvrir la première « Zicrèche » en septembre 2018 dans son ex-pavillon du 1 allée de la Paix à Pierrefitte.

Avec un concept originel qui va évoluer pour tenir compte du fameux principe de réalité. « En fait, j’étais parti pour répondre à un appel d’offres de la Préfecture de Police, mais l’agrément de la crèche est arrivé trop tard pour présenter mon entreprise. Du coup, on a ciblé notre projet beaucoup plus localement pour répondre aux besoins de familles monoparentales avec des accueils en temps partiel lorsqu’elles sont en formation ou en recherche d’emploi. Et, grâce à une allocation spécifique de la CAF avec laquelle nous sommes conventionnés, une famille monoparentale avec des revenus inférieurs à 20 000 euros par an peut être ainsi remboursée à hauteur de 850 euros par mois pour 2 à 3 jours d’accueil par semaine dans nos micro-crèches », détaille le fondateur de Zicrèche.

 

Une croissance made IN Seine-Saint-Denis

 

Un modèle qui comptera d’ici avril 2020 quatre crèches en Seine-Saint-Denis : les deux premières déjà ouvertes à Pierrefitte et deux autres qui ouvriront leurs portes en janvier et avril 2020 à Stains puis Bondy. Des ouvertures programmées avec le souci pour Neder Zitouni « pur produit du 93, passé par le collège et le lycée à Stains, puis l’IUT de Villetaneuse » de recruter également made In Seine-Saint-Denis : « Ce dont je me rends compte au fil des embauches de nos auxiliaires de puériculture ou d’éducatrices jeunes enfants, c’est qu’il y a d’énormes compétences dans les quartiers à condition de savoir les valoriser et surtout de leur faire confiance. C’est ce qu’on a fait en accompagnant vers un CAP petite enfance, une jeune femme qui avait eu un parcours chaotique et voulait quitter l’horizon de sa caisse de supermarché. »

L’horizon de Zicrèche, lui, devrait s’ouvrir encore un peu plus dans les prochains mois puisque Neder Zitouni multiplie les axes de développement pour sa petite entreprise : « Depuis mai 2019, nous sommes certifiés organisme de formation pour proposer des formations d’accompagnement à la création de micro-crèches éligibles au Compte Personnel de Formation, expose-t-il. A moyen terme, nous avons aussi le projet de monter un partenariat avec l’Australie via mes sœurs qui travaillent dans le secteur de la petite enfance à Melbourne afin de développer un service de crèche bilingue. Et puis, Zicrèche va se lancer, début 2020, sur le créneau de la garde à domicile avec des auxiliaires de puériculture formées spécifiquement. »

Une croissance que le nouvel ambassadeur du IN programme logiquement dans le département où il a grandi :

« Je me vois évidemment continuer notre ascension dans le 93, parce qu’il y a tellement de choses à faire et d’énergie positive en Seine-Saint-Denis ! »

Frédéric Haxo

 

 

 

Partager sur les réseaux sociaux